Chaudières

21 juin 2017

Installation de chaudières

L’équipe de la SARL Sprimont installe pour vous différents types de chaudières, selon vos besoins:

  1. La chaudière à condensation (gaz)

    Chaudières à condensation Frisquet
    La chaudière à condensation fait partie des chaudières dites « nouvelle génération », respectueuse de l’environnement (jusqu’à 20% d’économie d’énergie par rapport à une chaudière au gaz classique). Son rendement est important. Relativement coûteuse à l’achat (environ 4000 euros), il est possible de bénéficier de certaines aides et crédits d’impôts.

    Celle-ci assure le chauffage d’une habitation et permet également la production d’eau chaude sanitaire. Il s’agit du système de chauffage le plus performant du marché. Elle permet d’obtenir le label BBC.

    L’installation se fait de la même manière qu’une chaudière au gaz classique et fonctionne sur le même principe. Elle brûle du gaz afin de produire de la chaleur. La différence réside dans le fait que les vapeurs dégagées servent à réchauffer l’eau. Cette eau va ensuite circuler dans les radiateurs et donc chauffer l’habitat.

  2. La chaudière à basse température (gaz)

    Son principe repose sur le chauffage de l’eau à une température peu importante (50°C au lieu de 90°C pour une chaudière classique). Elle offre un confort de chauffe agréable. La température étant moindre, cela permet de réaliser des économies d’énergie réalisées.
    L’investissement est conséquent (entre 3 000 et 5 000 euros sans compter l’installation), mais vous pouvez bénéficier de d’aides gouvernementales pour financer une partie de votre installation.

  3. La chaudière à granulés de bois

    La chaudière à granulés de bois remporte un franc succès ces dernières années car elle permet de répondre à tous les besoins de l’habitat et d’adopter en même temps un comportement écoresponsable tout en réalisant des économies d’énergie importantes. Il faudra débourser en moyenne 7 000 euros pour la chaudière à granulés de bois, et entre 700 et 3 500 euros pour le silo : cependant, ce système de chauffage par granulés de bois est éligible depuis le 1er janvier 2012 à un crédit d’impôt de 15 % pour l’achat et de 26 % en cas de renouvellement, ce qui réduit considérablement son coût.

    Chaudières à Granulés
    La chaudière à granulés à bois représente une solution complète et efficace pour chauffer non seulement la maison et mais également produire l’eau chaude sanitaire. Ce type d’équipement de chauffage remplace les chaudières classiques en étant même plus efficace. Les granulés de bois sont également appelés les pellets, et sont des déchets de bois transformés. Ce sont donc des combustibles 100% naturels et renouvelables ! La chaudière à granulés de bois est sans aucun doute le plus performant des chauffages bois. Son rendement, compris entre 80 et 90 %, est aussi important qu’une chaudière au fioul mais son fonctionnement est bien moins coûteux (les granulés de bois coûtant deux à trois fois moins chers que les combustibles fossiles) et bien plus écologique.

  4. La chaudière à bûches de bois

    La chaudière à bûches de bois est un système vieux comme le monde. Celui-ci a été remise au goût du jour avec un niveau de performance plus élevé.
    Respectueux de l’environnement, ce système de chauffage est efficace et pratique, même si le stockage reste un véritable problème. Il faut compter un investissement se situant entre 2 000 et 5 000 euros pour vous équiper d’une chaudière à bûches. L’Etat accorde un crédit d’impôt de 15 % et vous pouvez également bénéficier de certaines aides comme celles de l’ANAH.

    Chaudières à bûches de bois

  5. La chaudière à bois déchiqueté

    La chaudière à bois déchiqueté est encore peu utilisée par les particuliers et concerne plutôt les collectivités ou les entreprises. Ce système se démocratise car la chaudière à bois déchiqueté a connu ces dernières années des progrès technologiques importants en termes de prix, de rendement et de confort d’utilisation. Très coûteux, ce système de chauffage de plus de 10 000 euros permet toutefois de bénéficier du crédit d’impôt de 15 %, des subventions des collectivités territoriales et des aides financières de l’ANAH à condition d’investir dans un matériel labellisé « Flamme Verte »

  6. La chaudière électrique

    Près de 30% des foyers français possède un système de chauffage basé sur une chaudière électrique, même si elle est souvent considérée comme trop coûteuse et peu performante. L’installation est en simple. En outre, même si leur efficacité est relative, ils permettent de chauffer assez facilement et de manière confortable. Les appareils électriques ne nécessitent en plus aucun entretien, et s’adaptent facilement à une petite superficie.

    Le principal inconvénient du chauffage électrique concerne le coût de l’électricité principalement en hiver.

  7. La chaudière au fioul

    Le chauffage au fioul est utilisé par environ 19% des foyers Français en troisième position derrière le gaz et l’électricité. Ce chauffage est économique et écologique et permet de chauffer de grandes surfaces ce qui en fait un système de chauffage peu cher et rentable

    Le principal inconvénient d’un chauffage au fioul est lié au stockage et au réapprovisionnement (cuve à remplir une fois vide).

     

Pour en savoir plus, consultez le site consobrico.com